AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

OH, dancing with myself ♦ GVB.

avatar
Gavin Van Baaren
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 27/06/2010
AVATAR : Taylor Kitsch.

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Water Villas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 18:11

Gavin Van Baaren
En cour - Terminé - Validé
Vingt-neuf ans - Suisse - En couple

- Date de Naissance: le dix-sept février.
- Lieu de Naissance: Biel, Suisse.
- Origine: Suisse.

- Lieu d'habitation: La Nouvelle Orléans, Louisiane
- Profession: Professeur de français.
- Type de logement : Villa Piloti.
- Nombre d'enfant: Aucun.

Mon Caractère

AttentionnéOptimisteDiscretTimidePassifButé
Gavin est le genre de personne qu'on a parfois du mal à comprendre. Mais avant même d'essayer de le comprendre ne serait-ce qu'une seule seconde, il faut déjà réussir à l'approcher, ce qui s'avère ne pas être une mince affaire. D'un naturel très timide et plutôt fermé, Gavin n'est pas le genre de personne, avenante et extravertie ayant pour habitude de se jeter sur les gens même sans jamais leur avoir adressé la parole. Gavin, c'est un peu une tortue version mec, il préfère de loin prendre son temps et réfléchir plutôt que de se jeter tête-baissée dans quelque chose. Que ce soit en amour comme au boulot, le jeune homme réfléchit pendant des jours et des jours, réalise d'immenses tableaux pesant le pour et le contre, pour finalement tirer une conclusion des plus fines. Alors, si son côté réfléchi - et peut-être aussi un peu maniaque - s'avère être une qualité, bien souvent ça en devient un défaut tellement ce trait de caractère est accentué chez-lui ; il est souvent passé à côté de belles choses, de belles histoires, à cause de ça. Tant pis.

Incorrigible, Gavin est le genre de mec qui, dès le premier rendez-vous, réussira à exploser un vase ou à gâcher une belle robe Gucci à sept cent quatre-vingt dix-neuf dollars. Gavin, c'est Gavin, une sorte de petite boule toute mignonne qui, bien qu'attendrissante, peu parfois se révéler être énervante. Quand il aime, il aime pour de vrai, chez-lui tout est une histoire de trop ; il aime trop, il déteste trop, il couve trop, aussi. En véritable homme-à-tout-faire, il veut toujours protéger les gens qu'il aime, quitte à le faire trop, encore une fois, et à se faire détester finalement. Gavin, c'est quelqu'un qu'on a peur de blesser, parce qu'il a l'air si fragile, à pleurer devant Bambi, pourtant cet homme grand et fort, on a du mal à trouver que derrière tout ça, y'a qu'un p'tit mec qui a peur de l'avenir, et qui se contente d'un sourire en coin tout discret quand ça va pas.

Mieux me connaitre

  • Physiquement tu te décrirais comme aux antipodes de ce que je suis réellement. Grand et fort pour un mec discret et sensible ; merci Dame Nature pour ce grand n'importe quoi !
  • Les fringues et toi c'est comme genre, le rouge du Coca. Bien ensemble, mais pas forcément indispensable. Quoi, mauvais exemple ? o.ô
  • Les endroits où on est sûr de te trouver sur Terre ? Ou alors, pas loin de ma copine. (:
  • Quand tu parles ça sonne comme un mec avec un accent français qui essaie de parler anglais avec un accent anglais. Ça sonne vaguement comme la gouvernante de Blair W. dans Gossip Girl, en VO, bien-sûr.
  • Dans ton entourage on te voit comme le gros nounours gentillou qu'il ne faut pas blesser. Et putain, qu'est-ce que c'est chiant !
  • Ce qu’on remarque le plus chez toi, c'est surement ma timidité. J'suis fermé, je l'assume et le revendique, mais j'avoue que parfois, c'est chiant et un peu trop visible.
  • Toi et tes amis c’est une grande et vieille histoire, qui repose sur la fidélité. Rien de plus.
  • Face à la violence, comment réagis-tu ? Comme un gosse qui aurait peur, sérieux. J'vais genre, peut-être lâcher un cri ou deux, et me barrer en courant. Ou bien, m'allonger par terre, sous le lit, me planquer et plus bouger pendant une semaine.
  • Face au danger tu es du genre à prendre le téléphone et pas savoir quel numéro composer. J'suis genre, le boulet de service incapable d'agir correctement quand ça va mal.
  • Face au sexe opposé, t’es plutôt réservé, presque effacé. J'ai vraiment du mal, aux premiers abords, avec les filles. Mais ça va mieux quand je commence vraiment à la connaitre, hein.
  • Face à la mort, j'flippe comme j'sais pas, un poisson qui croise un hameçon, un truc comme ça. J'aime pas en parler, de la mort, elle a déjà fait trop de ravages autour de moi.
  • Si on te dit « magie » tu penses à quoi ? Harry Potter ou la casi-totalité de ma bibliothèque quand j'étais ados. La honte.
  • Toi et les études, copains ou pas copains ? Meilleurs potes même, ouais ! J'suis prof', hein.
  • Les voisins pour toi c'est un truc qui sert à rien de plus qu'à aller balancer des salades sur ton dos quand tu t'embrouilles une seule fois avec ta copine et que ta fenêtre est ouverte.
  • Rêves tu à la princesse charmante? Bah, sans vouloir m'avancer, j'crois que j'l'ai déjà rencontré.. Affaire à suivre. (:


    - Pseudo & Age: Shàke, seize ans. (:
    - Avatar: Taylor Kitsch. ♥️
    - Personnage: [] Prédéfini - [ x ] Inventé - [] Scénario
    - Groupe: [] Employés - [ x ] Vacances

    - Multicompte?: Non. (:
    - Code règlement: ok par cléo
    - Comment as-tu découvert le forum?: Partenariat.
    - Ton avis sur le forum: Magnifique, original, neuf et innovant. I love you


Dernière édition par Gavin Van Baaren le Dim 27 Juin - 20:57, édité 3 fois
avatar
Gavin Van Baaren
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 27/06/2010
AVATAR : Taylor Kitsch.

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Water Villas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 18:12

En savoir un peu plus



il était une fois...

« J'ai pas envie de partir.. » lança la jeune femme dans un soupir. Plongée sous les draps, le nez dépassant de la couverture, se barrer était vraiment la dernière chose qu'elle avait envie de faire. Elle était bien ici, loin de chez-elle, loin de sa famille, loin de son boulot, loin de tous ses problèmes... C'était bizarre en fait, en Suisse, c'était comme si la vie s'arrêtait, et c'était fou comme ça pouvait faire du bien. Tout en caressant ses cheveux dorés, le jeune homme lança « Alors ne pars pas ? » Il avait dit ça avec une sorte de sourire en coin, et sa question, en fait, n'en était pas vraiment une. Il était bien, là, et au fond, il était persuadé qu'elle aussi. Allongée sur lui, il pouvait sentir son cœur battre à l'unisson, et c'était fou c'que cette sensation pouvait lui faire du bien. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas ressenti ça, enfin, pas sur le court terme évidemment, non c'était plutôt une question de relation doublée d'un véritable amour réciproque. Ses copines, avant, aussi rares furent-elles, n'avaient jamais vraiment laissé paraitre une telle réciprocité. Mais avec elle, c'était différent. Quand il l'a prenait dans ses bras, il sentait ce truc-là qu'on ne ressent que quand on aime vraiment, et quand on est aimé en retour. Et bordel, comme il aimait cette sensation !
« J'aimerais bien, mais tu sais bien qu'il faut que je rentre... » Un fin sourire vint pimenter cette phrase et finalement, la jeune femme rapprocha encore un peu plus son corps près de celui du jeune homme. Ce dernier, d'ailleurs, commença à s'enflammer. « Alors emmène-moi avec toi. » Il s'était relevé brusquement, comme s'il venait d'être frappé par la foudre. Il l'avait légèrement poussé vers sa droite, pas parce qu'il ne voulait plus d'elle, non non, bien au contraire. Non en fait, juste pour pouvoir la regarder dans les yeux, la voir sourire naïvement, et lui rebalancer son idée. « Nan, sérieusement. J'veux venir avec toi. » Il avait dit ça avec tant que conviction que ça en avait paru déconcertant. Elle, elle avait souri, avant de lâcher, pas du tout convaincue ; « Mais tu sais bien que c'est pas possible... » Elle le regardait toujours, avec ses grands yeux, mais sans même laisser du temps au silence pour s'installer, il lui avait presque sauté dessus « Mais pourquoi ? » Il avait l'air déçu et dégouté, ses yeux pétillaient, mais il était difficile de définir de quoi exactement - de bonheur, d'excitation, de rage peut-être ? « Tu peux tout plaquer Gavin, t'as une famille, une maison et... » Elle s'apprêtait à lui faire la liste de tout ce qu'il n'avait pas le droit de laisser tomber, ici en Suisse. Mais déjà, il l'arrêtait. « Mais si t'es pas là, ça sert à rien d'avoir autant d'trucs que j'peux même pas partager. » Avec une mine déçue, il s'était levé du lit, il avait réajusté son caleçon et déjà il marchait vers la fenêtre. Son regard, avant même que ses mouvements ne se stoppent, fixaient la rue, vide.

Le silence s'était installé dans la petite chambre pâle, lui n'osait plus rompre ce silence, bien trop blasé pour le faire. Elle aurait aimé, mais aucun mot ne sortait de sa bouche. Ils laissèrent donc passer de précieuses secondes et, au bout d'un moment, la croyant mort elle ne put s'empêche. « Gaviiiiin.. » Il ne lui répondit pas - pire encore, il ne bougea pas d'un poil. Elle s'était foutu de son idée sans même la comprendre, à quoi bon l'écouter maintenant ? Ils ne se voyaient qu'une fois tous les mois, et encore, toujours chez-lui parce que lui n'en avait pas les moyens, et voilà, maintenant qu'il proposait un plan pour changer tout ça, elle refusait ? Leur relation rimerait à quoi, franchement ? Derrière, déjà, il entendit une sorte de petit bruit auquel il se refusa de croire. Mais déjà, il sentit des bras passer autour de lui et l'attraper. Puis, alors, une tête glissa sur son épaule gauche. « T'es sûr que c'est c'que tu veux ? Parce que, je veux pas que tu gâches tout pour moi... » Bien-sûr que c'est c'qu'il voulait. Il était même plus motivé que jamais, à faire ses valises et à foncer tout droit vers les États-Unis pour aller vivre à ses côtés !


il était l'amour...

« Alors comme ça, t'es amoureux ? » Sa question résonna dans ma tête. Sur le coup, j'ai pas vraiment su quoi lui répondre, genre j'allais pas lui dire non, mais en même temps, c'était trop bizarre, ça ressemblait à une question piège. Bien-sûr que oui, je l'aimais ! Je l'avais pas suivi jusqu'aux USA pour admirer le paysage ou pour fuir mon quotidien, d'ailleurs j'aurais pu la suivre n'importe où, le principal, c'était vraiment qu'elle y soit elle, l'endroit ne m'avait jamais importé.. Et lui, voilà que je n'sais pour quelle raison, il me demandait si je l'aimais. « Pourquoi tu m'demandes ça ? » C'était évident qu'il savait à quel point je l'aimais, je l'aimais plus que n'importe qui et, la première fois que j'avais dû lui parler d'elle, il avait surement compris que c'était plus qu'un simple flirt comme lui pouvait se permettre. Y'avait tout de suite eu un truc entre elle et moi, et lui il l'avait surement ressenti depuis un bon moment déjà, sachant que ça faisait déjà quatre ans que j'étais avec elle. « J'te demande ça parce que j'me demande c'que t'attends. » J'le comprenais plus, là j'avoue, j'étais largué, j'voyais pas du tout à quoi il voulait en venir. « Tu développes peut-être ? » J'le regardais avec mes grands yeux que seul lui connaissait, il savait tellement bien me faire mijoter, c'était affreux. « Ça fait quatre ans ! Ça fait quatre ans que vous sortez ensemble, trois que tu vis avec elle, vous vous entendez toujours aussi bien, et pire ! Vous passez vos premières vacances ensemble dans une semaine ! » J'l'ai regardé comme un niais pendant presque quoi, cinq secondes chrono. Et puis, d'un seul coup, j'ai pigé. J'ai carrément compris où il voulait en venir. Je crois. « Tu veux.. Qu'on fasse un gosse ? » Il m'a regardé avec de gros yeux et son air exaspéré, je l'ai reconnu tout de suite. Non, je ne pigeais rien. Et alors ? De toute façon, il était généralement toujours là pour me ré-expliquer. « Maries-toi, du con ! » Je suis resté immobile et muet, je savais pas quoi lui répondre, ni rien. J'ai baissé la tête, et j'me suis alors demandé pourquoi cette idée ne m'avait jamais traversé l'esprit. Il avait carrément raison ! Ça faisait quatre ans qu'on était ensemble, on s'entendait toujours aussi bien, j'attendais quoi, exactement ? Je l'ai regardé dans les yeux, et là, on a compris la même chose. Qu'il était temps de se jeter à l'eau, oh oui.


il était une vie...

« Gavin, c'est qui ? Surement un homme torturé, derrière ce grand corps. Un jeune Suisse, né un dix-sept février d'une maman malade mais forte. Pendant tout ce temps, d'ailleurs, de l'avant-naissance du petit jusqu'à bien longtemps après, le couple ne cessa un seul instant de s'aimer. Roméo et Juliet des années quatre-vingt, quoi. L'enfant passa ses premières années le plus tranquillement du monde, entouré de ses parents, aimants et fiers de leur unique fils. Et puis, la nouvelle tomba ; madame Van Baaren était de nouveau enceinte, nouvelle qui égaya toute la petite famille. Mais sept mois plus tard, le drame arriva ; la jeune maman, malade, fit une hémorragie, quelques bonnes heures après l'accouchement douloureux ; ne pouvant être soignée, la jeune femme mourut quelques heures après la naissance de sa première - et dernière fille. Mais mon Van Baaren, en papa aimant, s'occupa seul de ses deux enfants, ayant juré fidélité à sa femme il tint sa promesse et pendant les quatorze années qui suivirent, se fut l'abstraction totale et la foi parfaite. Mais un drame survint toujours quand tout est beau, n'est-ce pas ? Il était tard, ce soir de novembre, il faisait nuit et la voiture, conduite par monsieur, ne put résister à ce camion qui leur fonça dessus. Miracle, le père et le fils furent rescapés - avec quelques séquelles, quand même, mais la fille, âgée donc de quatorze ans, n'eut pas cette chance et elle partit directement rejoindre sa maman qu'elle n'avait même pas connue.

Suite à cette étape tragique, mon Van Baaren déprima dans son coin alors que son fils, de son côté, était à présent devenu sourd de l'oreille droite. Seulement voilà, un an après, une rencontre changea la vie du vieux papa qui, semblant oublier ses vieux démons, se lança dans une magnifique relation avec une Suisse adorable qui, très vite, devint la belle-maman de Gavin. Ce dernier, d'ailleurs, tombé sur le charme d'une jeune femme rencontrée chez-lui, fit ses valises et la suivi jusqu'en Amérique où il passa trois belles années de sa vie. Finalement, lorsque son meilleur ami lui proposa un voyage aux Maldives, ce dernier ne put s'empêcher, un, d'accepter, et deux, d'offrir le voyage à sa chérie d'amour. Il compte d'ailleurs très fortement sur ce voyage pour enfin oser lui montrer la jolie bague qu'il planque dans sa poche depuis des semaines déjà...»


Dernière édition par Gavin Van Baaren le Dim 27 Juin - 20:53, édité 3 fois
avatar
Olivia A. Hanwell
Pin'UP Admin
remember you, my little bird
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 27/04/2010
AVATAR : Nina Dobrev

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Chambres
Voir le profil de l'utilisateur http://holiday.fr-bb.com
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 18:14

welcome et bonne chance pour ta fiche Wink


avatar
S. Subby Hedmund
MESSAGES : 64
INSCRIPTION : 24/06/2010
AVATAR : Taylor Momsen ♥
Localisation : aux Maldives *__*

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Suites
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 18:19

    KITSH séduisant homme *___*

    BIENVENUUUUUE && Bonne continuation
avatar
Gavin Van Baaren
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 27/06/2010
AVATAR : Taylor Kitsch.

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Water Villas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 18:25

    Merci les filles. ♥
    Et tant que j'y pense ; on peut me réserver l'avatar ? (:
avatar
Lilja Jóhannsdóttir
MESSAGES : 44
INSCRIPTION : 24/06/2010
AVATAR : kristen stewart

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Suites
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 20:32

BIENVENUE I love you un personnage suisse (comme le mien, enfin le mien l'est d'adoption) *O* Vive la suisse x)
taylor, aaaahhh 10
avatar
Elinor E. Anderson Sweeter than Heaven & hotter than Hell
MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 27/06/2010
AVATAR : Amanda Seyfried ♥
Localisation : Maldives

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Island Villas Deluxe
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 20:50

    Y'a plein de suisses sur ce forum *_* vive la suisse et vive Taylor (:
avatar
Gavin Van Baaren
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 27/06/2010
AVATAR : Taylor Kitsch.

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Water Villas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 20:55

      Mais ouui ; Vive la Suisse ! 17
    En tout cas, merci. ♥️ Et j'ai terminé, j'crois bien. (:
avatar
Olivia A. Hanwell
Pin'UP Admin
remember you, my little bird
MESSAGES : 631
INSCRIPTION : 27/04/2010
AVATAR : Nina Dobrev

Présentation
Présentation:
Relationship:
Location: Chambres
Voir le profil de l'utilisateur http://holiday.fr-bb.com
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB. Dim 27 Juin - 21:31

tous est parfait ^^, tu es pré-validé, tu as maintenant une semaine pour poster ton premier RP pour pouvoir être validé. Lorsque celui ci sera fait n'oublie pas de poster le lien à la suite de ce topic pour que l'on te valide!
bon jeu Wink


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: OH, dancing with myself ♦ GVB.


OH, dancing with myself ♦ GVB.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
holiday :: Aéroport :: Air d'embarquement :: Passeports en cour de validation-